Logo Onze Plus
Musique, cerveau et vieillissement
Musique, cerveau & vieillissement.
2 bonnes nouvelles

L'une des fonctions de la borne préférée des ainées
La musique, plus forte que la maladie d'Alzheimer
Bonne nouvelle n°1
Le vieillissement et les maladies neurodégénératives ne suppriment pas notre capacité d’écoute musicale*.
Schéma cerveau musicien
Le vieillissement et les maladies neurodégénératives provoquent la diminution des capacités motrices (jardiner, marcher, se lever…) et des capacités cognitives (lire, comprendre un film, communiquer avec les autres…). En revanche les capacités sensorielles sont globalement maintenues (sentir, goûter, toucher, voir, écouter). Ainsi une personne atteinte par une maladie neurodégénérative (type Alzheimer), voire apathique peut profiter de la musique, reconnaître les chansons qu’elle aime et prendre du plaisir. *excepté problème de surdité
Alzheimer ne l'empêche pas de chanter par coeur !
Une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer qui ne peut plus parler (car dans le cerveau l’aire de Broca n’est plus fonctionnelle) est capable de chanter par cœur des chansons de son patrimoine musical. Une étude a même démontré qu’un malade d’Alzheimer est capable d’apprendre une nouvelle chanson et de s’en souvenir.
L'une des fonctions de la borne préférée des ainées
Merci le cerveau
Bonne nouvelle n°2
La musique sécrète dans notre cerveau les “bonnes” molécules.
Cerveau musicien